Lettre d'une société de recouvrement pour formation impayée

question posée le 11-02-2014

En septembre 2012 je me suis inscrite à une formation par correspondance de 1.500 euros à payer sur 10 mois pour m'aider à passer des concours. Au bout de quelque mois je me rends compte que cette formation n'est pas utile, elle ne m'aide en rien. Donc en fin novembre je les appelle pour leur expliquer que je ne suis pas contente et que je veux résilier le contrat, ils me répondent que ce n'est pas possible, que j'avais 3 mois pour résilier (ce que je ne savais pas) et que que je suis dans l'obligation de payer la totalité.

J'ai continuer à payer jusqu'en mars et j'ai arrêté le paiement. En septembre 2013 je reçois un appel d'une société de recouvrement afin de payer, je lui explique la situation de plus je n'avais plus les moyens de payer car je ne travaillais plus. J'ai trouvé un arrangement avec la société pour régler 50 euros par mois, je devais les appeler tout les 5 du mois et payer. Mais vers le mois de novembre la personne qui s'occupe de mon dossier ne répond plus au téléphone. Donc je me suis dit que c'est fini.

Et en début février je reçois un mail et une lettre me menaçant d'engager une action judiciaire devant le tribunal d'instance. Je ne suis plus quoi faire. Je suis une étudiante et j'ai peu de revenu.

La réponse de infoconsommation.fr

Vous avez peut-être signé un contrat pour cette formation mais celui-ci était-il clair ? Vous exposait-il clairement les conditions de résiliation ? Quelles preuves la société de formation apporte-t-elle de l'utilité de ses services ?

Entrez en contact avec une association de consommateurs, qui a peut-être déjà un petit dossier sur la société de formation en question, et qui pourra vous aider à moindres frais dans la défense de vos intérêts. Et si cette société vous assigne finalement, le juge se fera certainement un plaisir de chercher les réponses aux questions posées précédemment avant de, peut-être, vous condamner à payer selon vos moyens, et plus certainement de considérer que vous avez déjà assez payé pour un service que vous avez estimé non rendu.

 

 

poser une question

 

 

Questions précédentes sur le même thème

Crédit et non respect de la prestation de services
Les prestations de services, maintenance et entretien d'un adoucisseur d'eau, étaient couvertes par un crédit sur 10 ans. Or la société de l'adoucisseur e (...)
Chèques non restitués pour une école de danse
L'école de danse dans laquelle était inscrite ma fille refuse de me restituer les chèques, rédigés en début d'année, et débités tous les mois alors que ma (...)
Facture EDF sans contrat
J'ai fait construire en 2005, j'ai été raccordé par un sous-traitant d'EDF. Au bout de quelques semaines sans nouvelle de mon nouveau contrat, je les appe (...)
Résiliation d'abonnement
Peut-on résilier l'abonnement à une collection si le contrat initial précise que la commande est effectuée pour "l'intégralité de la collection" dont l'éc (...)
Abonnement non honoré
Que faire suite à un abonnement qui n'a pas été honoré surtout lorsque le montant est débité ?

Dernières questions posées

Suis-je obligée de prévenir la Banque de France ?
Alors qu'il reste deux ans et demi de plan de surendettement à rembourser, avec un effacement, doit-on prévenir d'un prochain héritage ?
FICP 2 fois sur le même dossier
Est-il possible d'être fiché plusieurs fois pour un même dossier de crédit qui faisait partie d'un dossier de surendettement qui avait été déclaré irrecevable ?
La banque a prélevé le montant devant être effacé
Alors que j'ai respecté mon plan de surendettement, la banque me prélève de la somme devant être effacée, ce qui me met à découvert. Que faire ?
Effacement de dettes prélevé en fin de plan
Que faire face à un litige quand la banque prélève la somme devant être effacée en fin de plan alors que celui-ci a été respecté ?
Changement d'adresse en cours de surendettement
Je n'ai pas fait mon changement d'adresse depuis 2 ans et j'ai peur de le faire maintenant, qu'est-ce que je risque ?

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent (article L322-2 du Code de la consommation)

© infoconsommation.fr 2005-2021 - blog sur le crêdit et la consommation / / à propos / contact / plan du site / mentions légales